Keith HARING (1958-1990) Dessin à la craie du métro New-Yorkais, circa 1980/85

Keith HARING (1958-1990) Dessin à la craie du métro New-Yorkais, circa 1980/85

Prix normal
€35.000,00
Prix réduit
€35.000,00
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Keith HARING (1958-1990)

Sans titre, circa 1980-1985

Craie sur papier noir
Approx. 100 x 70 cm

Provenance :
- Ancienne collection privée, Washington.

Information :
- Pour illustration, ouvrage "Art in transit, 21 subway drawings" co-écrit par keith Haring en 1984.

Né en 1958 dans l'Etat de Pennsylvanie, Keith Haring, véritable virtuose du dessin, intègre la School of Visual Arts de New York. En tant qu'étudiant, il reçoit l'enseignement d'artistes conceptuels tels que Joseph Kosuth et Keith Sonnier, il étudie la sémiologie et la vidéo, ainsi que les problèmes théoriques de l'art contemporain.
Génie de la ligne et travailleur obsessionnel, il use de multiples supports et a recours aux médias de son époque, allant jusqu'à commercialiser des produits dérivés dans son célèbre 
Pop Shop à partir de 1985.
A New York, Keith Haring trouve une communauté artistique urbaine et prospère qui se développe en dehors des circuits traditionnels, dans les rues du centre-ville, dans les métros et dans les clubs.
Particulièrement influencé par la beauté et la spontanéité des graffitis, il décide de descendre dans la rue puis d'affronter le métro afin d'y réaliser des performances et de faire face aux contraintes inhérentes au graffiti: travailler dans l'immédiateté tout en s'efforçant de faire passer une émotion esthétique dans un contact permanent avec le public.
Entre 1980 et 1985, Haring produit des centaines de ces dessins publics, créant parfois jusqu'à quarante «dessins de métro» en une journée.

Le métro devient pour l'artiste un véritable «laboratoire». En utilisant délibérément la rue et les espaces publics pour s'adresser au plus grand nombre, il ne cesse de lutter contre le racisme, toutes sortes d'injustice et de violence. Ses «subway drawings», ses peintures, ses dessins et sculptures, étaient porteurs de messages de justice sociale, de liberté individuelle et de changement.
L'oeuvre que nous présentons est particulièrement représentative de cette période de découverte et d'expérimentation, et s'inscrit dans l'univers créatif et underground du New-York des années 1980.
Keith Haring dessine sur du papier noir mat à l'aide d'une craie blanche un ange au dessus d'un amoncellement de personnage. L'ange monte au ciel comme s'il fuyait au sein de cette société de consommation exacerbée.
L'artiste sait créer des oeuvres desquelles émane une énergie fascinante à travers de simples signes sur une surface neutre.
Keith Haring, guidé par la volonté de retrouver l'essence de l'acte de dessiner, privilégie la ligne et la pureté du dessin.